la crème glacée est arrivée!

chocolat brownie beurre d’arachide

bourré de truc trop bon, risque un overload
  

pâte à biscuits

pose toi et laisse toi glisser dans la pâte
  

rose pistache

les fleurs, elles ne sont pas seulement jolies à regarder – le point est, vous pouvez aussi les manger
  
  

vanille

vanille… normale? simple? – faux! cette glace a du mordant
  

praliné au caramel

le larousse définit le pralin comme un mélange de sucre et de vanille, cuit à brun, additionné d’amandes grillées et pilé, utilisé en pâtisserie et en confiserie
  

1 pinte représente techniquement 473mL, mais nous avons porté ce volume à 500mL – on est pas mal cool
8,75$ la pinte
ou peut-être que vous aimez les boules?
3,75$ pour une boule
5,50$ pour deux boules
6,75$ pour trois boules
nous nous trouvons à la mode, vous aussi vous pouvez – en ajoutant une boule de glace à l’une de nos gâteries
2$ pour moder
vous pouvez même prendre un verre à la mode, que diriez-vous d’une racinette Boylan?
5,50$ un soda à la glace
il n’y a pas de lait, et nous ne secouons rien, mais nous appelons notre smoothie à la crème glacée un « milkshake » quand même
5,75$ le « milkshake »
vendu tous les jours, le sundae comprend votre choix de glace, coulis au chocolat, caramel, crème fouettée, arachides, et (bien sûr) une cerise
6,25$ le sundae
les garnitures vont traditionnellement sur le dessus, mais nous pouvons les mettre où vous voulez – 1$ ch
• écorce de chocolat
• coulis au chocolat
• vermicelles colorés (gratuits)
• crème fouettée
• morceaux de brownie
• cerises
• sirop de cerise
• caramel
  







notre menu printanière

Notre collection de truffes printanières est arrivée. Ces jolis pots fleuris font un cadeau parfait pour vos fêtes printanières et la fête des mères! Disponibles en boutique jusqu’au 12 mai. Si vous préférez placer une commande, cliquez ici ou téléphonez nous.

Un méga pot de
vingt truffes
· 38$

4 truffes beurre d’érable
4 truffes caramel framboises
4 truffes noisettes pralinées
4 truffes caramel salé
4 truffes classiques ganache

Un tout joli pot
de douze truffes
· 28$

3 truffes beurre d’érable
3 truffes caramel framboises
2 truffes noisettes pralinées
2 truffes caramel salé
2 truffes classiques ganache

trop trop trop lens flare

Connaissez-vous la seule épicerie végane à Montréal?

Herbivores Marché Végétalien

On pourrait dire que Lex & Izzy (le duo diabolique qui a tout déclenché) sont plutôt capricieux – leur page facebook est leur terrain de jeu. Les batailles de kung-fu, les manifestations simulées et les cancans sur les fermetures abondent. Manque d’amour dans ta vie? Herbivores organise même un speed-dating végane.

À par du fun qu’ils se font, leur mission centrale résonne avec la nôtre:

Notre mission principale chez Herbivores Marché Végétalien n’est pas de tirer profit d’une «tendance alimentaire à base de plantes». C’est de rendre le monde végétalien.
  – Alex Papadakos (cofondateur et président
         Herbivores a.k.a Lex Dakos)

Ouvert tous les jours de midi à 21h: vous y trouverez nos délices. Vous trouverez également une abondance de produits véganes sur leurs étagères et une grande cuisine servant une poutine incroyable, un brunch et le meilleur souvlaki. Miam!

Fromage végane = illégal?

La merveilleuse fromagerie végétalienne Blue Heron Creamery à Vancouver s’est récemment vu interdire l’utilisation du mot fromage, et cette nouvelle à été couverte par les médias: Global report avec vidéo et daily hive et The Georgia Straight

Nous avons été approché, il y a peu par les autorités et la meme interdiction a été appliquée  notamment de remplacer l’appelation gâteau au fromage par gâteau aux cajous. Ceci est le résultat d’une domination tout puissante des industries agroalimentaires qui imposent à tous des règles n’ayant aujourd’hui plus lieu d’être.

Anna Pipus à écrit un article sur ipolitics.ca sur le sujet (en anglais) qu’on inclut à coté.

The following is an opinion piece from ipolotics.ca

CFIA regulations on classifying milk products ‘badly out of date’ by Anna Pippus. Published on Feb 20, 2019 9:13pm

This week, Vancouver-based vegan cheesemaker Karen McAthy of Blue Heron Creamery made the news when she was told by the Canadian Food Inspection Agency to stop using the word “cheese” to describe her plant-based cheeses, cultured in the traditional cheesemaking fashion from ingredients like almonds, coconuts, and cashews.

Canadian regulations define milk as being lacteal secretions from animals’ mammary glands, while cheese, cream, sour cream, butter, and ice cream, are defined as being made from this milk.

The regulations were drafted four decades ago, before the explosion of the plant-based food sector, and even before Canadians were thoughtful enough to consider the dietary patterns of those from other cultures in our food policy. Soy milk, for example, has been popular for nearly 700 hundreds years throughout Asia, where most adult humans are lactose intolerant.

Canadian consumers may think we’re buying soy milk, but look closer: it’s typically labelled soy beverage. This may not be an overly confusing label for plant-based milks, which come in similar packaging and are in the same supermarket fridge as cow milk.

But when it comes to cheeses and other dairy products, which cover a wide variety of products in a wide variety of packaging, it’s not so easy to discern what a product is without the terms that are familiar to us. For example, is “cultured cashew spread” meant to be used like cream cheese, sour cream, butter, or something else?

The stated purpose of Canada’s food labelling rules is to prevent consumers from being deceived or misled. But plant-based dairy companies are not trying to mislead consumers. On the contrary: these days, the dairy-free nature of products is a marketing advantage, and the primary reason for many companies’ and products’ existence. They’re deliberately making it clear that their dairy-free products do not contain lacteal secretions from animals’ mammary glands.

In the United States, regulations permit food companies to use regulated terms — like cheese and milk— with qualifiers, such as “dairy-free,” “plant-based,” “cashew,” or “soy.” Far from being confusing, these labels offer details to consumers in language they are already using. The American regulatory regime recognizes that the name of a food can be established by common usage —in other words, if we’re all calling it soy milk, it should be labelled soy milk.

In Canada, too, we are colloquially referring to non-dairy milks, cheeses, and so forth in everyday language, the media, and even supermarket advertising. Labels should reflect our language. And indeed, given that the purpose of the regulations is purportedly to avoid confusion, labels must reflect our language, lest they be misleading. This puts food producers in a tough spot: both labelling a product what consumers call it and using a euphemism could potentially violate the regulations.

“Milk” and derivative terms are not the intellectual property of the dairy industry, and Canadian regulators should not be effectively enforcing a non-existent trademark for them. The role of our food labelling regulator is to ensure that companies can clearly communicate with consumers through labels—not to further the private commercial interests of one sector over another.

Ultimately, the Canadian Food Inspection Agency’s regulations may not even be constitutional. Canadians enjoy a right to free expression, barring a pressing and substantial government objective. In other words, if we want to culture cashew milk instead of cow milk and sell it as cashew cheese, the government has to have a really good reason not to let us.

Consumers are increasingly switching to dairy-free products out of concerns for the animals, the environment, or our own health — or simply because of taste preference. This is not a fad, but a new normal. Regulations that can only conceive of milk as being the lacteal secretions from animals’ mammary glands are badly out of date, creating unnecessary barriers for entrepreneurs and consumers in the 21st century.

Until then, enjoy your jars of peanut butter and cans of coconut milk while you can — according to Canadian food labelling regulations, those labels may actually be illegal.

Anna Pippus is a lawyer, writer and director of the Plant-based Policy Centre.

Les trois Saint-Valentin

C’est le 14, on est prêt pour vous avec des chocolats, des gâteaux, et d’autres surprises. Mais à qui doit on le nom Valentin?

De Wikipedia

Les trois Valentin considérés comme saints fêtés le 14 février

Au moins trois saints nommés Valentin différents, tous trois martyrs, sont fêtés le 14 février. Leur fête a été fixée à cette date par décret du pape Gélase Ier, en 495. Ils sont mentionnés depuis dans les premiers martyrologes:

Valentin de Rome, un prêtre qui a souffert le martyre à Rome dans la seconde moitié du iiie siècle et qui a été enterré sur la Via Flaminia.

Valentin de Rhétie, moine gyrovague et prédicateur du ve siècle.

Selon le Martyrologe romain de 1705, les deux premiers Valentin (morts à la même période et enterrés au même endroit), seraient en fait une même personne, présentée sous ses deux fonctions successives. Son culte s’est propagé le long de la Via Flaminia, de Terni à Rome et jusqu’en Rhétie (Bavière) qui reçoit ses reliques, ce qui explique que l’on vénère sous le nom de Saint Valentin trois personnages différents qui n’en font en réalité qu’un seul.

On a déneigé et on est prêt pour vous!

Jour de neige!! Tous les cafés étudiants ont fermés à la dernière minute et nous avons trop de goodies dans notre magasin. Nous vous proposons le -deux pour un- sur tous les produits suivants :
Épinards « feta » puff pâtisseries 🥟🥟🥟
Les chaussons de pommes 🍎🍏🍎
Scones aux noix de pécan à l’orange de canneberge 🍊🍊🍊
Muffins 🥮🥮🥮

En boutique seulement, vous pouvez le faire!! Honnetement… il n’y a pas *autant* de neige… 🙈🙉🙊

shhhh, pizza végane.

Sans l’avoir annonce, nous avons introduit cette semaine la pizza en boutique. Ce fût un test et ça marche vraiment bien! Au menu pour le moment: une pizza épinards tomates, une pizza feta et une pizza margarita avec fromage à base de cajou.

Dispo à partir de 11h en boutique tous les jours!

Miam!

🍕🍕🍕

Les lundis 2-pour-1! Et l’approche de la Saint-Valentin!

Salut les ami.e.s!

Juste une petite note pour vous informer que les lundis 2-pour-1 vont continuer en 2019. Chaque lundi, en boutique, on vous offre deux items pour le prix d’un. Viens-donc nous voir et commence ta semaine du bon pied!

Et oui, on tranche déjà l’hiver et on arrive bientôt à février. Donc on se permet de vous donner un « sneak peak » de notre menu saint-valentin:

  • truffe caramel aux framboises
  • truffe ganache au bourbon, piment de cayenne
  • écorce en chocolat
  • le « heart breaker » boite cœur peinte à la main garnie de 3 chocolats. brisez-le et dégustez!
  • gâteau bff 5″ (4 portions) gâteau chocolat framboise
  • gâteau bff 5″ (4 portions) gâteau chocolat framboise sensible au gluten
  • gâteau bff 5″ (4 portions) gâteau pistache et rose
  • cupcake chocolat framboise
  • cupcake chocolat framboise sensible au gluten
  • cupcake pistache et rose

 

À bientôt!

Bonne année 2019 et retour sur notre année 2018.

Notre équipe souhaite remercier tous ses client.e.s et fournisseurs d’avoir fait de 2018 notre meilleure année à ce jour.

Cette année, nous avons dû relever beaucoup de défis. En avril, nous avons adopté un nouveau système logiciel, ce qui a pris plusieurs mois difficiles à apprivoiser. Le roulement interne du personnel a entraîné la perte de personnes formidables au sein de notre équipe (diplômés, déménagements et nouveaux emplois). Nous avons également dû faire face à du matériel capricieux, à un véhicule de livraison peu coopératif et à des pannes de toutes sortes (téléphone, Internet, électricité et eau).

Cependant nous avons rencontré bien plus de succès que d’obstalces en 2018. Par exemple, notre nouveau logiciel nous a permis d’optimiser le processus entre nos commandes et notre production. Par ailleurs, nous avons accueillis de nouvelles personnes incroyables dans notre équipe tout en améliorant nos méthodes de formation – particulièrement en introduisant un wiki interne. Nous avons également lancé la facturation sans papier! Dans cette même vague écologique, nous avons optimisé notre activité de vente en gros avec des boîtes réutilisables en étroite collaboration avec nos fantastiques partenaires. Nous avons travaillé fort à améliorer notre site Web grâce à l’ajout de tous nos produits accompagnés de photos et des listes d’ingrédients.   Nous avons de plus mis en place juste avant les fêtes un système de commandes en ligne afin de faciliter la vie de nos clients!

Enfin, pour terminer l’année en beauté, la saison des fêtes notre période la plus agitée est arrivée!

Toujours groggy de notre gueule de bois des vacances, nous tâchons de nous remettre en forme et nous nous en sortons plus fort que jamais! Nous sommes maintenant impatient.e.s de voir ce que 2019 nous réserve; mais surtout, nous sommes impatients de vous voir franchir la porte de notre boutique.

Nous croyons sincèrement que la nourriture à base de plantes représente l’avenir, et qu’à notre manière, nous changeons le monde, un cupcake à la fois (et heureusement, vous le faites en le mangeant). 🙂